lundi 14 avril 2014

Ballantine's, Mr Ties et quelques bons restos

3 posts en un. Un long week-end de victuailles.



Jeudi

Rendez-vous à Aubervilliers, ou Saint-Denis ou la Plaine-Saint-Denis j'ai rien compris, bref au "Dock Pullman", gigantesque halle qui se loue pour faire des événements avec de l'argent. Ce soir-là, c'est Ballantine's qui régale. Qui dit Ballantine's dit alcool et qui dit alcool dit publicité compliquée. Alors quoi de mieux que de faire vivre une expérience à quelques milliers de parisiens touchés par la grâce de l'exclusivité (un carton d'invitation téléchargeable sur Internet) et forcément motivés par une totale gratuité (open-bar).
Pour promouvoir son nouveau breuvage Ballantine's Brasil, la marque de whisky organisait donc sa soirée Ballsao Warehouse. Environ 3 000 personnes se sont rendues au nord de Paris jeudi dernier pour goûter la nouveauté. Tous les mots-clés étaient réunis. Vous lisez "Ballsao Warehouse gratuit open bar Ballantine's", vous comprenez "alors ça a quand même un peu l'air commercial mais bon vu que c'est en banlieue et qu'il y a le mot warehouse c'est que ça doit être un peu underground quand même. De toutes façons l'alcool est gratuit alors c'est immanquable". Ah et j'oubliais de vous dire qu'il y avait également quelques invités prestigieux : Kerri Chandler, Niconé et Sasha Braemer, Jackson and his Computer Band et Breakbot en surprise.

vendredi 28 mars 2014

Décodeur à hommes : guide d'intérprétation

Je vous parlais il y a quelques temps de décoder les filles. Mais après tout, pourquoi ne pas se pencher sur le sujet masculin, autrefois si simple et donc utilisable sans décodeur mais aujourd'hui de plus en plus complexe. C'est un peu comme les enfants depuis Dolto, on découvre enfin qu'ils ont des malaises enfouis, des raisons d'être malheureux et des quêtes d'existence. Afin de démêler tout ça, voici une proposition de décodeur.



Niveau 1 : il a besoin qu'on s'occupe de lui.
Difficulté d'interprétation : faible.

Comme toute femme fragile, l'homme a parfois besoin d'être pris en main, rassuré et rasséréné. Étant donné que l'instinct féminin qui y répond ne dure pas éternellement, le mâle finira par émettre des signaux afin de vous rappeler à l'ordre.

lundi 24 mars 2014

Le Cabaret Électrique du Cirque Électrique


Ou


Un Spectacle avec un S majuscule (mais bon c’est vu et revu, dommage car c’est efficace)


Ou

Comment j’ai eu envie de virevolter dans les airs pendue à des rideaux sans fenêtres (et d’en faire mon activité principale)


Samedi soir, je me suis rendue au Cirque Électrique à la Porte des Lilas. Presque les yeux bandés, j’étais vierge de toutes informations concernant ce qui allait m’être donné de voir, ou de vivre. J’en avais vaguement entendu parler un jour. Quelqu’un m’avait dit « Tu devrais y aller, il y a de jolies performances ». Mais le mot « cirque » me bloquait certainement un peu. Et le mot « électrique » me faisait peut-être penser que je devais connaître quelqu’un pour pénétrer cet univers. Bref, c’est ce qui s’est passé ce week-end, on m’a littéralement pris par la main pour aller voir la dernière du spectacle nommé « le Cabaret Électrique ».

Non loin du métro, le Cirque se dresse, lumineux et imposant. Vous avec déjà dû passer devant une dizaine de fois en prenant le périph' mais il faut avoir l’intention d’y aller pour le remarquer. Comme un tour de magie.

lundi 17 mars 2014

Katapult - First but not least

Tout a commencé à Pigalle. J'attache mon vélo face au bar qui s'appelle La Fourmi. Je lève les yeux sur la Cigale et je comprends pourquoi le bar s'appelle La Fourmi. Bon point Marie.
Quelques verres et nouveaux amis plus tard, il est l'heure d'aller voir cette non-fameuse soirée "Speakeasy". Rien n'était indiqué mais le lieu a changé au dernier moment. Enfin comme je ne savais pas où c'était, ça ne change rien. Arrivés là-bas. Ils nous titillent, qui est sur liste qui a une place qui êtes-vous. Compliqué. Tout ça pour se retrouver dans une salle vide. Une belle salle en revanche. Un atelier d'artistes, petite terrasse et duplex. Le Dj ne sait pas jouer mais l'ambiance est bonne. Les gens finissent par arriver mais ils sont tous coincés.

lundi 10 mars 2014

75021 – La Teuf avec un T majuscule


Waouh. C’était ma première. Et de loin, mon plus beau souvenir teufiste depuis la Fête Otto10.

La 75021 prend place au 6b, à Saint-Denis, "lieu de création et de diffusion" géant logé dans un immeuble surdimensionné en béton. La 75021 se dit arrondissement éphémère, si seulement il pouvait ne pas l’être !

via

lundi 10 février 2014

Une vie saine : est-ce vraiment bon pour la santé ?

Mon application StopTabac continue à m'envoyer des messages. Après avoir appuyé sur le bouton "J'ai craqué" pour la troisième fois, elle a commencé doucement par m'encourager à rester un héros. Puis au bout de six jours et une dizaine de notifications, elle a fini par me demander si j'allais bien tout simplement. J'ai parfois eu l'impression que c'était une amie, toujours juste, sincère et maligne, régulière, sympathique et diplomate. Mais maintenant je ne la regarde qu'indifféremment, ma culpabilité a été bloquée quelque part quand mon bien-être est revenu.

Si vous êtes tabacologue, chiant, donneur de leçons ou réac (voire tout en même temps), ne lisez pas ceci.

J'ai eu la courageuse idée prétention de croire que j'étais capable d'arrêter de fumer des cigarettes, des joints et de boire du café. À peu près en même temps. Récapitulatif des étapes (sur un mois) de cette fausse délivrance :

Phase 1 : le début.

jeudi 30 janvier 2014

Ice FM : ravitaillement de bonne musique


Consommer de la musique à l’heure du web. Ça aurait pu être un titre qui-veut-dire-quelque-chose-mais-qui-est-super-chiant.

Il y a les « diggers », qui fouinent sans relâche les entraves du web, les boutiques de vinyles et les discothèques de leur grand-mère pour trouver la perle rare –qu’ils ne partagent pas toujours. Et ce, même si ce n’est pas leur métier. J’admire beaucoup ces gens. Je pense qu’il y a quelque chose d’inné. C’est comme être capable de faire les boutiques de fripe de manière optimisée par le « savoir-fouiller ».
Puis il y a la catégorie de personnes qui aime vraiment écouter de la musique mais qui ne connaît rien aux labels, aux artistes et aux actualités, le genre de pote qui te dit « tu sais le son là ? ». Cet ami-là n’a jamais de nouveaux morceaux à vous faire écouter mais il adore que vous lui en fassiez découvrir, il le mettra dans son onglet « favoris » et le sortira en boucle pendant 3 mois aux prochains apéros, jusqu’à ce que vous reveniez chez lui.

lundi 27 janvier 2014

Les 10 règles de la bienséance en soirée


Plusieurs lectures s’offrent à vous. À travers cette liste, vous pouvez voir une censure insupportable de votre géniale spontanéité comme vous pouvez voir un conseil général pour éviter que des inconnus aient un mauvais souvenir de vous.
Des inconnus ? Certains me diront qu’ils n’en ont vraiment rien à faire. Je leur ris bien au nez. Le regard des autres, non on ne s’en fout pas. Rester digne, se faire respecter, on ne s’en fout pas. Ceux qui le prétendent confondent avec la confiance qu’ils ont en eux. Et s’assumer, c’est autre chose.
Dernière précision, ou précaution : certains pourront me taquiner sur le fait que je ne suis pas irréprochable. Certes. Mais ce genre d’erreurs fait, pour ma part, partie de celles dont je tire des leçons !

1.     Restez habillés
Déjà pour les hommes, c’est vraiment moyen. Même s'il fait très chaud et que votre poil est trop soyeux pour rester caché, des clichés peuvent vous surprendre le lendemain. Ah oui, vous n’aviez jamais vu votre ventre sous cet angle et vous n’imaginiez pas être aussi suant. Côté fille, c’est très moche aussi. Si vous êtes mal gaulée, vous passerez pour une bouffonne et si vous êtes bien gaulée, vous passerez pour une pute. C’est pas moi qui le décide hein, c’est la société.

lundi 13 janvier 2014

La cigarette après l’amour

Pourquoi ?


De toutes celles que j’ai arrêté de fumer, c’est bien celle qui me manque le plus. Les cigarettes associées à des gestes ou à des moments sont difficiles à supprimer mais on peut changer d’habitudes pour ne plus êtres tenté. J’ai, par exemple, arrêté de boire du café, qui n’a pas la même saveur sans tabac. Mais faire l’amour, personne n’a envie d’arrêter ! « Non je ne baise plus parce que je ne fume plus ». Pas très convaincant.

L’autre soir, vapotant frénétiquement sur mon tube électronique, nue sur les draps moites, je réfléchissais à ce moment perdu ; cette cigarette, cette fumée pleine de goût qui emplit des poumons heureux. En fait, c’est un peu le moment où l’on se retrouve avec soi-même, après tant d’effusion avec la chair de l’autre, tant de fluides échangés et de respirations mélangées. Ce geste individuel permet de créer une barrière contre l’autre –surtout s’il ne fume pas. La fumée, le risque de brûlure, empêchent le câlin et vous isolent pour 6 délicieuses minutes.

jeudi 9 janvier 2014

Peut-on rire de tout ?


Desproges répondait à cela « oui mais pas avec n’importe qui ». Voici un donc un petit guide pour savoir comment vous comporter selon les personnes avec lesquelles vous vous trouvez. Comment rire ? Comment donner son avis (s’il est possible d’en donner un) ? Quels sont les risques ? Êtes-vous en danger ?


En famille
Risque d’exclusion sociale : faible

La famille, c’est une micro-société, certes. Mais ses membres sont normalement plus indulgents, moins radicaux et moins rancuniers qu’à la normale. Un petit coup dans le nez et hop ! ça glisse sur les sujets sensibles, Mamie est accusée de racisme, le verre de rouge se renverse et tout le monde hurle. Forcément, c’est de votre faute.

Marge de manœuvre : grande. C’est normal, vous vous faites chier à ce dîner, autant l’animer.
Possibilité qu’on vous pardonne : obligatoire. La famille !
Conséquences : aucune. Sauf la tâche de vin sur la nappe.